Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A propos des auteurs

  • Martial Van der Linden est docteur en psychologie, professeur de neuropsychologie et psychopathologie aux Universités de Genève et de Liège. Une partie de ses travaux est consacrée aux effets du vieillissement sur le fonctionnement dans la vie quotidienne, et ce, dans une perspective plurifactorielle et intégrative.
  • Anne-Claude Juillerat Van der Linden est docteure en psychologie, chargée de cours à l'Université de Genève et psychologue clinicienne spécialisée en neuropsychologie. Après 20 ans en tant que responsable à la Consultation mémoire des Hôpitaux universitaires de Genève, elle a créé et dirige la consultation "Vieillir et bien vivre" à la maison de santé Cité Générations.
  • Tous deux ont fondé en 2009 une association du nom de VIVA (Valoriser et intégrer pour vieillir autrement), qui promeut à l'échelle locale des mesures de prévention du vieillissement cérébral problématique.
  • En savoir plus : http://www.unige.ch/fapse/psychoclinique/upnc/

Rechercher Dans Le Blog

Pour nous contacter

Pour nous contacter, vous pouvez nous écrire à :

contact@mythe-alzheimer.org

9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 03:36

A celles et ceux qui ne l'auraient pas encore lue, nous attirons votre attentilinkon sur notre chronique récente « Réintégrer le vieillissement cérébral/cognitif problématique dans le cadre plus général du vieillissement ». Elle présente notamment  un modèle, récemment publié dans Nature Reviews Neuroscience (Collier, Kanaan, & Kordower, 2011) selon lequel les différents événements cellulaires qui contribuent au vieillissement normal des neurones dopaminergiques de la substance noire sont fondamentalement les mêmes que ceux qui sous-tendent le développement et la progression de la « maladie de Parkinson »...


katharine.jpg


Ces données soulignent une fois encore la nécessité d'intégrer l'ensemble des prétendues "maladies neurodégénératives" dans le contexte plus général des processus liés au vieillissement cérébral, lesquels sont affectés par de nombreux facteurs non seulement biologiques, mais aussi psychologiques, sociaux, environnementaux... (voir notre chronique « L’évolution du vieillissement cérébral problématique (de la "démence") est très variable tant aux plans cognitif et fonctionnel que psychopathologique »). On s'étonnera dès lors moins de constater que l'actrice américaine Katharine Hepburn, décédée en 2003 à l'âge vénérable de 96 ans, ait pu recevoir selon certains de ses biographes un diagnostic de «maladie d'Alzheimer», alors que d'autres évoquent une «maladie de Parkinson»...
Dans les faits, il existe, surtout à un âge avancé, un recouvrement entre ces deux états ( "maladies"
), dont une approche multidimensionnelle et en continuum permet de rendre compte de manière bien plus satisfaisante que l'approche catégorielle dominante.

 

Collier, T.J., Kanaan, N.M., & Kordower, J.H. (2011). Ageing as a primary factor for Parkinson’s disease: evidence from studies of non-human primates. Nature Reviews Neuroscience, 12, 359-366.

Partager cet article

Repost 0
Martial Van der Linden et Anne-Claude Juillerat Van der Linden mythe-alzheimer - dans Démythifier le mythe
commenter cet article

commentaires