Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A propos des auteurs

  • Martial Van der Linden est docteur en psychologie, professeur de neuropsychologie et psychopathologie aux Universités de Genève et de Liège. Une partie de ses travaux est consacrée aux effets du vieillissement sur le fonctionnement dans la vie quotidienne, et ce, dans une perspective plurifactorielle et intégrative.
  • Anne-Claude Juillerat Van der Linden est docteure en psychologie, chargée de cours à l'Université de Genève et psychologue clinicienne spécialisée en neuropsychologie. Après 20 ans en tant que responsable à la Consultation mémoire des Hôpitaux universitaires de Genève, elle a créé et dirige la consultation "Vieillir et bien vivre" à la maison de santé Cité Générations.
  • Tous deux ont fondé en 2009 une association du nom de VIVA (Valoriser et intégrer pour vieillir autrement), qui promeut à l'échelle locale des mesures de prévention du vieillissement cérébral problématique.
  • En savoir plus : http://www.unige.ch/fapse/psychoclinique/upnc/

Rechercher Dans Le Blog

Pour nous contacter

Pour nous contacter, vous pouvez nous écrire à :

contact@mythe-alzheimer.org

5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 20:28

Dans un article récent, Weston et al. (2010) ont montré que, parmi 689 personnes ayant reçu un diagnostic de Mild Cognitive Impairment (MCI, ou trouble cognitif léger), 20,8% prenaient des médicaments* dont les effets négatifs sur le fonctionnement cognitif (mémoire, attention...) sont connus : sédatifs, barbituriques, myorelaxants, benzodiazépines, antispasmodiques, traitements de l'incontinence urinaire, etc. Et 5,1% des personnes prenaient même deux médicaments de ce type ou plus.


Ces données s'ajoutent à toutes celles qui montrent que la performance cognitive peut être influencée par des facteurs multiples - inquiétude, ruminations, stress, troubles du sommeil...- et donc que le MCI en tant que catégorie diagnostique spécifique, précurseure de la "démence", n'a aucun sens. 


* Qualifiés en anglais de PIM : Potentially Inappropriate Medication - soit des médicaments potentiellement non indiqués.

PIM

Weston, A.L., Weinstein, A.M., Barton, C., & Yaffe, K. (2010).  Potentially Inappropriate Medication use in older adults with mild cognitive impairment. Journal of Gerontology : Medical Sciences , 65A(3),  318-321.

Partager cet article

Repost 0
Martial Van der Linden et Anne-Claude Juillerat Van der Linden mythe-alzheimer - dans Démythifier le mythe
commenter cet article

commentaires