Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A propos des auteurs

  • Martial Van der Linden est docteur en psychologie, professeur de neuropsychologie et psychopathologie aux Universités de Genève et de Liège. Une partie de ses travaux est consacrée aux effets du vieillissement sur le fonctionnement dans la vie quotidienne, et ce, dans une perspective plurifactorielle et intégrative.
  • Anne-Claude Juillerat Van der Linden est docteure en psychologie, chargée de cours à l'Université de Genève et psychologue clinicienne spécialisée en neuropsychologie. Après 20 ans en tant que responsable à la Consultation mémoire des Hôpitaux universitaires de Genève, elle a créé et dirige la consultation "Vieillir et bien vivre" à la maison de santé Cité Générations.
  • Tous deux ont fondé en 2009 une association du nom de VIVA (Valoriser et intégrer pour vieillir autrement), qui promeut à l'échelle locale des mesures de prévention du vieillissement cérébral problématique.
  • En savoir plus : http://www.unige.ch/fapse/psychoclinique/upnc/

Rechercher Dans Le Blog

Pour nous contacter

Pour nous contacter, vous pouvez nous écrire à :

contact@mythe-alzheimer.org

28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 19:54

De très nombreux facteurs sont impliqués dans la survenue d’un vieillissement cérébral/cognitif problématique et différentes chroniques de ce blog en ont témoigné. Il apparaît que le fait de subir une opération chirurgicale constitue un autre de ces facteurs (Vanderweyde et al., 2010).

 

Un nombre croissant d’études montrent que les personnes peuvent présenter un déclin cognitif à la suite d’une chirurgie. Ce déclin se manifeste de façon bimodale. Il existe en effet un déclin cognitif  transitoire, observé dans la période qui suit immédiatement l’opération et qui affecte la mémoire, l’attention, la compréhension du langage et l’intégration sociale. Il disparaît habituellement endéans une année après la chirurgie. Ce déclin affecte environ 33% des personnes dans la période de 2 à 10 jours après l’opération. Par ailleurs, ce déclin initial prédit la survenue d’un vieillissement cérébral/cognitif problématique (une « démence ») 3 à 5 ans après la chirurgie, et ce avec un taux de conversion pouvant aller dans certaines études jusqu’à 70 % des personnes âgées de 65 ans et plus. 

 

Les études cliniques n’ont pas mis en évidence d’association entre la survenue ultérieure d’une « démence » et le type d’anesthésie (même si des études chez l’animal indiquent que l’anesthésie peut conduire à des modifications neuropathologiques) ou la durée de l’opération chirurgicale. Outre l’âge, d’autres facteurs de risque pour ce déclin cognitif postopératoire ont été identifiés, en particulier un faible niveau d’éducation (peut-être en lien avec une moindre réserve cognitive et/ou cérébrale) et la présence d’un diabète.

 

Les mécanismes responsables du déclin cognitif postopératoire sont encore mal compris et ils pourraient être différents pour le déclin immédiat et différé. De multiples facteurs ont été impliqués : inflammation, activation des récepteurs NMDA, accumulation de protéines béta-amyloïde et tau, réduction de l’immunocompétence, réponse inadaptée au stress.

 

Avec l’accroissement de l’espérance de vie, les interventions chirurgicales deviendront de plus en plus courantes chez les personnes âgées.  Une meilleure compréhension des effets d’une chirurgie (et de l’anesthésie qui y est associée) sur le fonctionnement cognitif et la mise en place de mesures de prévention des effets de la chirurgie et/ou de l’anesthésie sur le fonctionnement cognitif subséquent constituent clairement un enjeu de santé publique. Vanderweyde et al. plaident également, de façon plus spécifique, pour le développement d’une méthode plus rigoureuse pour codifier la fréquence et l’importance du déclin cognitif postopératoire, précoce et différé.

 

anesthesie.jpg

 

Vanderweyde, T., Bednar, M.M., Forman, S.A., & Wolozin, B. (2010). Iatrogenic risk factors for Alzheimer’s disease: Surgery and anesthesia. Journal of Alzheimer’s Disease, à paraître.

Partager cet article

Repost 0
Martial Van der Linden et Anne-Claude Juillerat Van der Linden mythe-alzheimer - dans Prévention
commenter cet article

commentaires